L'actualité
Extradition de plusieurs présumés terroristes de Nouakchott vers Dakar
Date : 19/02/2016 à 22:29:32

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Plus de six ressortissants sénégalais, arrêtés dans la semaine en Mauritanie pour des liens présumés avec des groupuscules terroristes au niveau de la sous-région Afrique de l’Ouest/Sahel, ont été extradés vers Dakar il y a quelques jours, affirme vendredi « Al Akhbar », une agence d’informations privée, proche des milieux islamistes modérés.

Plusieurs organes de la presse écrite et électronique mauritanienne ont fait état de l’arrestation de ressortissants sénégalais soupçonnés de liens avec des groupuscules terroristes et activement recherchés par les services spéciaux sénégalais.

« Certains parmi ces individus fréquentaient des écoles coraniques à l’intérieur de la Mauritanie, alors que d’autres, venus d’Europe, étaient en possession d’importantes sommes d’argent.

Ces djihadistes sénégalais auraient avoué aux enquêteurs mauritaniens avoir subi des entraînements militaires dans les camps du mouvement terroriste nigérian Boko Haram, "affilié à l’Etat Islamique (EI) ", ajoute la même source.

Début novembre 2015, la Police du Niger, pays engagé dans la coalition anti-Boko Haram, aux côtés du Nigeria, du Cameroun, du Tchad et du Bénin, a arrêté un ressortissant sénégalais qui aurait servi de pont entre Boko Haram et des imams du Sénégal.

Cet épisode a été suivi d’une vague d’arrestations de plusieurs individus présentés comme des imams entretenant des liens avec des milieux présumés terroristes.

Une trentaine de djihadistes sénégalais combattraient dans les rangs de l’Etat Islamique en Libye, selon des informations publiées il y a quelques jours et largement relayées par la presse internationale.

Face à ces développements, le président Macky Sall rappelait récemment le caractère « modéré et ouvert » de l’Islam pratiqué au Sénégal.
-0- PANA SAS/BEH/IBA 19fév2016
retour
Recherche personnalisée


Accueil