L'actualité
L'ancien président mauritanien Haidallah doute de la culpabilité de ses fils incarcérés pour trafic de drogue
Date : 12/02/2016 à 13:18:09

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - L'ancien président mauritanien (1980-1984), Mohamed Khouna Ould Haidallah, a réagi au placement en détention provisoire de ses deux fils pour présomption de trafic de drogue, en demandant "l’arrestation du véritable responsable de cette affaire", dans une correspondance adressée au président Mohamed Ould Abdel Aziz et largement commentée jeudi par la presse locale.

Sidi Mohamed Ould Haidallah et Ely Cheikh Ould Haidallah ont été placés en détention préventive en même temps que neuf autres individus et trois mandats d’arrêt lancés contre des personnes en fuite, suite à la découverte par les autorités mauritaniennes de 1,3 tonne de résine de cannabis dans un campement situé au nord de Nouakchott, la capitale.

Condamné à sept ans de réclusion pour trafic de drogue par la Justice marocaine en 2007 et protagoniste dans une autre affaire de trafic présumé de cocaïne, encore pendante devant la Justice mauritanienne, Sidi Mohamed Ould Haidallah est présenté comme le cerveau de cette nouvelle procédure par les autorités de Nouakchott.

Dans sa correspondance, Mohamed Khouna Ould Haidallah invite le président Mohamed Ould Abdel Aziz à éviter le piège "de l’instrumentation de la Justice par le pouvoir exécutif" et rejette les aveux attribués à ses fils, considérant qu'ils ont été "arrachés sous la torture".

Au cours de son interrogatoire au Parquet, Sidi Mohamed Ould Haidallah aurait mis en cause une haute personnalité dans l’organisation de cette opération éventrée il y a une quinzaine de jours, selon la presse locale.
-0- PANA SAS/JSG/IBA 11fév2016

retour
Recherche personnalisée


Accueil