L'actualité
Des ONG exigent la libération de militants anti-esclavagistes détenus en Mauritanie
Date : 15/11/2015 à 23:03:34

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Dix-sept organisations de défense des droits humains parmi lesquelles Amnisty International (AI) exigent des autorités mauritaniennes la libération de Birame Ould Dah Ould Abeid, leader de l’Initiative du mouvement abolitionniste (IRA) et de son compagnon, Brahim Ould Ramdhane, condamnés à deux ans de prison, dans une déclaration rendue publique jeudi soir.

Considérant les militants anti-esclavagistes comme "des détenus d’opinion", la déclaration attire l’attention sur "la dégradation de l’état de santé de Birame Ould Dah Ould Abeid, qui doit recevoir des soins appropriés".

Les lenteurs notées dans le traitement de ce détenu s’apparentent à un traitement cruel, inhumain et dégradant.

"Le gouvernement sera tenu responsable de tout ce qui pourrait advenir. Les ONG invitent la Mauritanie à cesser de cibler les militants anti-esclavagistes dont deux sont condamnés uniquement pour leur participation à un rassemblement pacifique", souligne la déclaration.

Birame Ould Dah Ould Abeid est lauréat du Prix des Nations unies (ONU) pour les droits de l’Homme en 2013. Il a été deuxième à l’élection présidentielle mauritanienne du 21 juin 2014.
retour
Recherche personnalisée


Accueil