L'actualité
Nouvelles dispositions du FNDU et de la majorité pour le dialogue politique en Mauritanie
Date : 25/2/1 à 23:35:40

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le pouvoir et le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), un collectif de partis de l’opposition, d'organisations de la société civile, de centrales syndicales et de personnalités indépendantes, sont favorables à une reprise du dialogue en Mauritanie, selon des déclarations notées au cours des dernières heures.

Maître Ahmed Salem Ould Bouhoubeiny, ex-bâtonnier de l’Ordre national des avocats (ONA), nouveau président en exercice du FNDU, a invité vendredi "le pouvoir à reprendre les négociations" avec le collectif "s’il a réellement la volonté d’engager le dialogue sérieux attendu par tous les Mauritaniens, estimant qu'"il doit montrer sa bonne foi et que "nous attendons sa réponse".

Celle-ci est tombée samedi à travers la déclaration d’une commission des partis de la majorité chargée de la conduite du dialogue politique, dirigée par Ethman Eby El Maali, président de la Coalition des partis de la majorité (CPM) et Me Sidi Mohamed Ould Maham, président de l’Union pour la République (UPR), principal parti de la majorité.

Cette commission a exprimé "sa satisfaction au sujet de la déclaration positive du responsable du FNDU" et souhaité qu’elle découle d’une volonté sincère de dialogue de la part du collectif de l’opposition.

"La majorité est disposée et ouverte à un dialogue politique organisé de manière consensuelle, unique voie démocratique pour poser toutes les questions politiques du pays et leur trouver des solutions appropriées", a estimé la commission.

Après des consultations préliminaires à un dialogue politique national inclusif organisées du 07 au 11 septembre dernier, les autorités de Nouakchott avaient annoncé l’organisation effective de ces assises le 20 octobre passé.

Le FNDU a boycotté les préliminaires et affirmé son refus de répondre à l’invitation portant sur la date du 20 octobre.

Les assises annoncées par le pouvoir ont été reportées sine die et sans explication officielle.
retour
Recherche personnalisée


Accueil