L'actualité
Le Sommet de la Grande Muraille Verte à la Une à Nouakchott
Date : 02/08/2015 à 03:53:08

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - La presse parue en Mauritanie cette semaine a consacré de larges commentaires à la troisième session des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Initiative Panafricaine de la Grande Muraille Verte tenue à Nouakchott le lundi 27 juillet dernier.

La manchette du quotidien gouvernemental «Horizons» annonce «la clôture de ces assises sanctionnées entre autres résultats, par «la reconduction pour une année du président, Mohamed Ould Abdel Aziz, en qualité de président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement» des pays membres.

Pour sa part, le quotidien «Le Rénovateur» du lundi insiste sur le statut "de Nouakchott : capitale de la Muraille Verte". Une rencontre qui a débouché sur «l’adoption d’importantes décisions en rapport avec les questions prioritaires : notamment la désertification, le changement climatique, la perte des ressources de biodiversité….. ».

Le même organe rappelle les origines de cette initiative sous la houlette des anciens «présidents du Sénégal et du Nigeria : Abdoulaye Wade et Olusegun Obasanjo».

Son de cloche identique du côté de l’hebdomadaire «Tahalil» annonçant à sa Une «Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte : un Sommet des chefs d’Etat à Nouakchott».

Ce journal cite un passage de l’allocution du ministre mauritanien de l’Environnement, du Développement durable sur l’importance du projet pour les communautés «la marche vers le bien-être de nos populations passe par des initiatives porteuses» et celle de l’édification de la Grande Muraille Verte «en est incontestablement une».

Le quotidien «Nouakchott-Info» reproduit de larges extraits de l’allocution du président, Mohamed Ould Abdel Aziz, insistant sur «la pertinence de l’initiative» annoncée à l’occasion de la cérémonie inaugurale.

Plus critique, l’hebdomadaire «Biladi» du mercredi reconnaît «la pertinence de l’initiative panafricaine», mais demeure prudent par rapport à la possibilité de réalisation des objectifs.

Ainsi, sous le titre «à Nouakchott : la muraille n’est pas encore verte», ce journal se demande «si nos leaders trouveront la force d’aller au-delà des bonnes résolutions, régulièrement adoptées à l’issue des grands forums et dont le plus grand nombre ne trouve jamais de répondant sur le terrain».
-0- PANA SAS/IS/SOC 01eraoût2015

retour
Recherche personnalisée


Accueil