L'actualité
La signature d'un nouvel accord de pêche Mauritanie-UE à la Une de la presse à Nouakchott Nouakchott, Mauritanie (PANA) - La presse parue en Mauritan
Date : 19/07/2015 à 19:34:41

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - La presse parue en Mauritanie cette semaine a abondamment commenté la signature d’un nouveau protocole dans le cadre de Partenariat en matière de Pêche entre le pays et l’Union européenne (UE), le 11 juillet dernier, après 16 mois marqués par l’organisation à Nouakchott de cinq rounds de négociations.

Le nouveau protocole couvrira désormais quatre années, au lieu des 2 précédemment annoncées.

«Le Quotidien de Nouakchott» du lundi 14 juillet, annonce la nouvelle sous le titre "Accord de pêche : la Commission consent 59 millions d’euros contre 70 millions d’euros, dans le précédent protocole» faisant ainsi apparaître un gap dans la contrepartie financière à verser désormais par les Européens.

Par le nouvel accord, «les Européens pourraient accéder à 225.000 tonnes de poissons.
Malgré le risque encouru par la pêche accessoire (8% de poulpes) sur les 5000 tonnes de pêche à la crevette, l’accord prévoit également le versement par les armateurs de 123 euros par tonne pêchée».

Pour sa part, l’hebdomadaire «Le Calame» du mercredi rapporte la déclaration du Commissaire européen à l’Environnement, aux Affaires maritimes et la Pêche, Karmenu Vella, qui relève «un double avantage» dans la nouvelle formule de partenariat.

Celle-ci apporte d’une part «la sécurité et les opportunités d’une pêche rentable à nos pêcheurs durant les 4 prochaines années» et contribue d’autre part à la pratique «d’une pêche responsable, dans la perspective d’une gestion durable des ressources halieutiques».

Le nouveau Protocole de Partenariat de Pêche (PPP) Mauritanie/UE, fait l’objet d’un commentaire de la part d’un expert cité par «RIM Web» relayé à travers plusieurs journaux papiers, qui relève «une équation à plusieurs variables finalement résolue».

Cet expert note «l’émergence de 2 visions dans le traitement de l’information» ayant polarisé l’attention de la presse nationale.

«La première, un peu critique, fonde son argumentaire sur une comparaison du nouveau protocole à celui signé, le 26 juillet 2012, pour une période de 2 ans (2012-2104).

La deuxième insiste plutôt sur les points positifs du dernier protocole».

Le même technicien rappelle qu’un accord de partenariat dans le domaine de la pêche «représente toujours une équation à plusieurs inconnues dont la résolution passe généralement par beaucoup d’opérations impliquant des dérivées et des intégrales ».
-0- PANA SAS/IS/SOC 19juil2015

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - La presse parue en Mauritanie cette semaine a abondamment commenté la signature d’un nouveau protocole dans le cadre de Partenariat en matière de Pêche entre le pays et l’Union européenne (UE), le 11 juillet dernier, après 16 mois marqués par l’organisation à Nouakchott de cinq rounds de négociations.

Le nouveau protocole couvrira désormais quatre années, au lieu des 2 précédemment annoncées.

«Le Quotidien de Nouakchott» du lundi 14 juillet, annonce la nouvelle sous le titre "Accord de pêche : la Commission consent 59 millions d’euros contre 70 millions d’euros, dans le précédent protocole» faisant ainsi apparaître un gap dans la contrepartie financière à verser désormais par les Européens.

Par le nouvel accord, «les Européens pourraient accéder à 225.000 tonnes de poissons.
Malgré le risque encouru par la pêche accessoire (8% de poulpes) sur les 5000 tonnes de pêche à la crevette, l’accord prévoit également le versement par les armateurs de 123 euros par tonne pêchée».

Pour sa part, l’hebdomadaire «Le Calame» du mercredi rapporte la déclaration du Commissaire européen à l’Environnement, aux Affaires maritimes et la Pêche, Karmenu Vella, qui relève «un double avantage» dans la nouvelle formule de partenariat.

Celle-ci apporte d’une part «la sécurité et les opportunités d’une pêche rentable à nos pêcheurs durant les 4 prochaines années» et contribue d’autre part à la pratique «d’une pêche responsable, dans la perspective d’une gestion durable des ressources halieutiques».

Le nouveau Protocole de Partenariat de Pêche (PPP) Mauritanie/UE, fait l’objet d’un commentaire de la part d’un expert cité par «RIM Web» relayé à travers plusieurs journaux papiers, qui relève «une équation à plusieurs variables finalement résolue».

Cet expert note «l’émergence de 2 visions dans le traitement de l’information» ayant polarisé l’attention de la presse nationale.

«La première, un peu critique, fonde son argumentaire sur une comparaison du nouveau protocole à celui signé, le 26 juillet 2012, pour une période de 2 ans (2012-2104).

La deuxième insiste plutôt sur les points positifs du dernier protocole».

Le même technicien rappelle qu’un accord de partenariat dans le domaine de la pêche «représente toujours une équation à plusieurs inconnues dont la résolution passe généralement par beaucoup d’opérations impliquant des dérivées et des intégrales ».
-0- PANA SAS/IS/SOC 19juil2015
retour
Recherche personnalisée


Accueil